mercredi 4 octobre 2017

Du Jazz et une Calzone

Fille d’un ingénieur du son qui a travaillé avec Nino Rota et Ennio Morricone ne pose pas des lettres de noblesse sur un curriculum vitae. Par contre, qu’elle ait collaboré avec Chet Baker, Enrico Rava, Richard Galliano, qu’elle ait fait des tournées avec Pat Metheny ou Billy Cobham, donnent plus de sens à la carrière jazzistique de cette pianiste romaine.

L’heure est de déboucher un Chianti, frais et pétillant, une calzone affiche sa dorure et épanche son parfum encore dans le four. Je me sens prêt pour partir en week-end à Rome. De sa pochette aux couleurs sable, j’installe le cd sur ma platine, une certaine Rita Marcotulli et mon unique album, « Koiné ». Un nom dont les consonances m’emmènent dans l’Afrique, mais dont le rythme me fait penser aussi à des chaloupées de samba brésilienne, les cris perçants d’Anja Garbarek me transportent dans ses fjords nordiques, et le sax’ très classe d’Andy Sheppard m’installe à la terrasse d’un café où je regarde les jupes post-été - à en espérer que les beaux jours restent éternels -, qui virevoltent par la brise napolitaine - oui de Rome, je suis descendu à Naples, effet calzone qui me chatoie les naseaux. Le label « Le Chant du Monde » porte avec justesse son nom, le monde je le parcours en fermant les yeux dans le silence de cette musique.   



Cet album passerait presque inaperçu – pour être honnête, je n’avais jamais entendu le nom de Rita avant -, si ce n’est qu’il propose de petits voyages intemporels, cartes postales mélancoliques des notes évadées du vent. Au lyrisme du piano et à la suavité du saxophone, se mêlent des sons, des voix, des bruitages parfois étranges qui en font une belle curiosité, surtout si je me retrouve à l’ombre d’un parasol à la terrasse, serveuse pulpeuse, passantes aux longues jambes, klaxon d’une Fiat 500. What else ? Non, pas de café pour moi. Juste un verre de vin et un tiramisu pour accompagner.  


« Koiné », Rita Marcotulli.


6 commentaires:

  1. La musique est superbe, chaloupé, fjords nordiques, un mélange explosif pour les sens, j’ai toujours adoré ces airs qui me font voyager... Mais mon coup de cœur pfffffff tabarnak cette voix! J’ai cherché, Gianmaria Testa je crois que c’est son nom, suave et sensuel, moi on me chante de ces p’tits airs sous mon balcon et j’accours en bas les jambes toutes molles! ^^
    Et pis faut aussi dire que Chianti ça rime avec...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gianmaria Testa, je ne connaissais pas avant non plus, à la fois chanteur et chef de gare. Le titre Numeri n'est peut-être pas totalement représentatif de l'album de Rita, mais cette voix me chavire également. C'est en entendant cela, que j'ai envie de me taire, car ma voix ne seras jamais aussi belle que ça - ou le silence. Alors, je reste muet face aux situations de la vie, le principal est de ressentir les émotions de la vie, en silence.

      Chianti, ça rime avec... Je sais pas, en fait...

      Supprimer
  2. Chet Baker Chet Baker Chet Baker... rien que voir ce nom me fait perdre le sens commun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et alors voir afficher 3 fois ce nom... :-)

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup voyagé avec cet album ! C'est un vrai plaisir de le réécouter et si en plus tu proposes un verre de vin et un tiramisu ... Que demande le peuple :-D ^^

    RépondreSupprimer